top of page

L'ortie: quels sont ses bienfaits pour les chevaux

L'ortie et le cheval

Le soin par les plantes n’est pas une thérapie d’urgence mais il peut-être très efficace dans le maintien d’un bon état général de son cheval.

Autrefois le régime alimentaire des chevaux comprenait une grande variété de plantes ingérées avec l’herbe qu’ils broutaient, leur instinct les amenant à brouter les plantes utiles et bonnes pour eux. La domestication a modifié ce comportement et votre cheval compte maintenant sur vous pour rester en bonne santé.


De nombreuses plantes courantes et bien connues peuvent être des remèdes efficaces et sans danger. En plus vous en disposez librement dans votre environnement la plupart du temps.

Les chevaux réagissent très bien à la médecine par les plantes. Chaque plante est une composition de substances minérales et organiques dont certaines peuvent être très actives sur les tissus ou les organes. Pour parvenir à un effet médical, les plantes sont employées seules ou associées à d’autres plantes. Elles peuvent aussi être employées en complément d’autres thérapies.

Dans tous les cas les doses sont importantes et leurs associations est une véritable science. Ne vous lancez pas sans de solides connaissances dans l’utilisation des plantes à des fins thérapeutiques mais il nous semble intéressant de faire un petit tour d’horizon de ces plantes que nous rencontrons très fréquemment et qui peuvent faire du bien à votre cheval. Aujourd’hui un point sur l’ortie et quelques informations à retenir sur cette plante et ses vertus.


L’ortie est une plante connue de tous. Elle fait partie de la famille des urticacées et il y a plus d’une trentaine d’espèces des ces plantes à feuilles velues. Très loin d’être une mauvaise herbe cette plante a de très nombreuses vertus dont les bienfaits sont connus depuis l’Antiquité. L’ortie peut faire l’objet d’usages multiples. Elle peut être utilisée pour fertiliser le jardin ou pour ses fibres naturelles dans des textiles mais elle est aussi un vrai petit miracle de la nature pour la santé de nos chevaux.


Bienfaits des orties pour les chevaux

L’ortie est riche en vitamines A, B et C et en minéraux en particulier le fer, le calcium, le magnésium, le potassium et le phosphore. L’ortie regroupe les 8 acides aminés essentiels au bon fonctionnement de notre organisme (les acides aminés composent les différentes protéines). Il est établi que 100 grammes de feuilles séchées contiennent 40 grammes de protéines.

On peut utiliser les feuilles ou les racines d'orties, en décoction, cataplasme ou séchées si la plante est déjà en fleur. En effet, les chevaux ne semblent pas manger les orties déjà hautes.


C’est une nourriture saine et un remède intéressant.

L’ortie est souvent utilisée comme fortifiant au début du printemps. Le cheval va brouter naturellement des jeunes pousses qui vont agir comme un booster mais aussi détoxifier le foie.

L’ortie a un effet bénéfique pour son côté « nettoyant » lié à son activité diurétique. C’est une excellente plante à avoir dans un traitement de la dermite estivale ou autre affection de la peau.


Préparation d'ortie pour chevaux

Une décoction de racines d’orties peut être donnée en usage interne et externe pour améliorer l’état de la robe et des crins.


Une décoction se prépare de la manière suivante:

  • il faut hacher les plantes et les laisser macérer dans de l’eau froide 24h, à couvert.

  • On utilise la même quantité de plantes et d’eau.

  • Puis on porte le mélange à ébullition et on laisse mijoter pendant une vingtaine de minutes.

  • On filtre ensuite le liquide. Il peut se conserver 2 jours au réfrigérateur.


En cas d’arthrite, de rhumatisme et même de fourbure son action anti inflammatoire est recherchée. Elle apaise les douleurs articulaires. Son activité de vasodilation participe au renouvellement sanguin accéléré.

L'ortie et l'argile verte

L'ortie peut être appliquée en cataplasme avec de l’argile verte. C'est facile a réaliser: il suffit de se procurer une argile verte de qualité type Argile du Velay, d’en faire un pâte en rajoutant progressivement un peu d’eau puis une grosse poignée de feuilles d’orties hachées menu. On peut laisser agir une heure ou deux sur les articulations douloureuses.


Les poulinières peuvent également bénéficier de l’ortie car elle stimule la lactation et augmente la présence de fer et de sels minéraux. On peut simplement cueillir les jeunes pousses et les rajouter à leur alimentation. Si vous les donnez sous forme séchée, vous pouvez alors en mettre 50g par jour.


Voilà donc quelques bienfaits de l'ortie pour les chevaux pour vous convaincre de trouver des endroits où votre cheval pourra brouter des jeunes pousses d’orties au milieu de l’herbe.

Et si les besoins sont un peu plus importants, n’hésitez pas à vous munir de gants pour faire quelques fagots que vous pourrez utiliser frais, faire sécher ou préparer en décoction.

Comments


bottom of page