top of page

Comment fonctionne l'ozone


L’ozone est une molécule réactive qui a la propriété de se lier au niveau des fixations moléculaires doubles et triples. En raison de sa réactivité et son instabilité, l’O3 peut inactiver les micro-organismes, stimuler le métabolisme de l‘oxygène au niveau des tissus, oxyder certains médiateurs pro inflammatoires et libérer des facteurs de croissant au niveau des plaquettes.

L’ozone est donc utilisé à plusieurs niveaux.


L’utilisation thérapeutique de l’ozone en médecine vétérinaire peut se faire sous différentes formes: en usage topique par l’application d’une huile ozonée ou par un bagging qui permet de mettre en contact l’endroit à traiter avec l’ozone gazeux.

Mais l’ozone peut également être infiltré par intraveineux, intratumoral, par insufflation rectale ou vaginale. De nombreuses études rendent compte de l’intérêt des soins en ozonothérapie. Elles sont toutes récentes, l’utilisation thérapeutique est encore à un stade émergent.



Par contre les propriétés de l’ozone sont connues depuis longtemps.

"L’ozone a un fort pouvoir antiseptique, démontré depuis plusieurs décennies. Il est utilisé depuis le 20ème siècle pour la désinfection de l’eau potable en Europe. Une étude montre qu’il a le même pouvoir antiseptique que la chlorhexidine, sans ses effets néfastes cytotoxiques (6). Pour son mécanisme d’action, lorsque l’ozone rentre en contact avec la paroi bactérienne, les phospholipides et lipoprotéines sont oxydés ce qui engendre une instabilité de cette paroi. L’ozone va ensuite pouvoir pénétrer dans la bactérie et provoquer l’oxydation des glycoprotéines et glycolipides du cytoplasme, ce qui bloque le fonctionnement enzymatique et engendre la mort de la bactérie.

L’ozone est aussi efficace pour tuer les virus, les agents fongiques et les protozoaires. Il agit également indirectement en stimulant une réponse immunitaire : il augmente la quantité de leucocytes, stimule la capacité phagocytaire des granulocytes, facilite la formation de monocytes et active les lymphocytes T. Il engendre la libération de cytokines stimulant un mécanisme de cytotoxicité à médiation cellulaire dépendante des anticorps (7). » (2)

Ce qui a pour effet l’angiogénèse (formation de nouveaux vaisseaux) et la régénération tissulaire.


« L’ozone est utile pour diminuer l’inflammation et la douleur, notamment en cas d’arthrite. Il agit en réduisant l’expression des cytokines pro-inflammatoires et en activant l’interleukine 10 anti-inflammatoire (9). Il va également agir en oxydant l’acide arachidonique, les prostaglandines et leurs dérivatifs qui contribuent à maintenir l’inflammation (5).

Il a été démontré que l’huile ozonée permet une cicatrisation plus rapide des plaies. En effet, l’ozone stimule l’angiogenèse et active des réactions biologiques et enzymatiques favorisant l’oxygénation des tissus, notamment via la production de facteurs de croissance endothéliaux. L’ozone induit également la migration des fibroblastes, permettant la fermeture plus rapide des plaies (6). » (2)

Comments


bottom of page