Soigner son cheval par les plantes : le Chardon-marie

Le chardon-marie pour le foie

Après le pissenlit, un autre excellent détoxifiant pour le foie: le Chardon-marie.


Continuons notre petit tour d’horizon des plantes à cueillir ou à faire brouter par votre cheval pour varier son alimentation et s’assurer d’un apport complet en vitamines, minéraux, protéines et autres éléments nutritionnels.

Profitons de la générosité du printemps pour soigner son cheval par les plantes. Il y a tant de richesses à redécouvrir. La sensibilité et l’instinct du cheval semble très propice à une prise de conscience des plantes à disposition dans notre environnement pour se soigner ou rester en bonne santé.

Sa pâture seule ne lui apportera par la diversité de végétaux utiles et intéressants car le cheval broute et rebroute les espèces végétales présentes et piétine l’herbe et le sol. Le sol s’appauvrit progressivement car ses crottins apportent un excès de matières organiques et la biodiversité diminue par le compactage et parfois l’invasion d’espèces pas forcément comestibles pour le cheval.

C’est donc lors des sorties ou en promenade qu’on cherchera à repérer les plantes que le cheval pourrait brouter. Il vous aidera car il ira sûrement les chercher!

Il faut d’ailleurs considérer que le cheval est plus qu’un herbivore stricte, mais plutôt un végétarien; son alimentation se compose d’autres espèces végétales que l’herbe. Il ira vers des plantes, fleurs, haies arbres, bosquets aux multiples intérêts alimentaires et médicinaux.


chardon marie pour le foie cheval

On reconnaît aisément le Chardon-marie a ses feuilles striées , marbrées de lignes blanches, ses fleurs sont pourpres, tiges, feuilles et couronne portent des épines.

Depuis l’Antiquité, les grecs utilisent le Chardon Marie pour soigner le foie. Cette plante est d’ailleurs originaire du bassin méditerranéen et affectionne les terrains secs et ensoleillés. Elle se multiplie facilement et colonise parfois des parcelles entières. Le Chardon Marie s’étend via ses rhizomes en profondeur. Ses racines sont profondes. Sa destruction est parfois obligatoire pour les agriculteurs mais on la retrouve facilement en bord de route.


Le Chardon-marie est riche en composés actifs. Sa substance active est la sylimarine présente dans toute la plante mais qu’on trouve particulièrement dans les graines mûres. La silymarine est capable d’agir sur la protection du foie grâce à son action antioxydante. Elle permet également de limiter les phénomènes inflammatoires. Elle aide les cellules à lutter contre le stress oxydatif et stimule leur régénération.

La graine contient également des lipides, des protéines et des minéraux.

Le Chardon-marie contient beaucoup de calcium tant dans ses feuilles, que dans les graines, la tige ou les racines. Dans les feuilles on trouve également du sodium, magnésium et potassium. Sa valeur alimentaire est importante.

Traditionnellement, le Chardon-marie est bénéfique pour la digestion et divers désordres hépatiques.

Votre cheval ira brouter les fleurs du chardon. Proposé à la main, c’est toujours sans refus! Sinon certains prendront délicatement la fleur pour ne pas se faire piquer! D’autres vont brouter fleurs, feuilles et tiges. Dans tous les cas, il saura s’il en a besoin ou pas. Une propriétaire, curieuse de comprendre pourquoi son cheval se jetait sur les chardons, a compris après analyse de sang que son cheval souffrait d’une insuffisance hépatique. Il allait donc naturellement se soigner et utiliser dans son environnement la pharmacopée qu’il lui convenait.