Les ingrédients dans les soins pour chevaux

Les ingrédients dans les soins pour chevaux

Le cadre réglementaire des soins animaliers.

L’Union européenne a le cadre le plus strict du monde dans le secteur de la cosmétique. Mais les « cosmétiques » pour animaux (qui comprennent les produits d’hygiène), ne sont soumis à aucune réglementation. C’est donc la porte ouverte aux ingrédients peu recommandables, souvent irritants et allergisants, mais aussi polluants.

En cosmétique humaine, il faut :

  • réaliser un Dossier d’Information Produit (DIP) complet, qui comporte les évaluations de sécurité et challenge tests réalisés par des toxicologues,

  • enregistrer chaque produit sur un portail européen (CPNP)

Chaque produit peut ainsi être suivi à la trace et le responsable légal retrouvé.

Pour les animaux, les produits médicaux et les médicaments sont soumis à un encadrement spécifique mais pas les produits de soins esthétiques… les marques sont libres de faire tout et n’importe quoi ! Et c’est le cas de produits de soin pour chevaux.

Vous ne lisez pas attentivement l’étiquette, ou pire l’étiquette ne contient pas toutes les informations concernant les ingrédients ? Vous risquez de vous engouffrez dans une utilisation hasardeuse tant en ce qui concerne l’efficacité, que l’innocuité du produit.

Un exemple fréquent, plus de 95% des shampoings pour chevaux contiennent des sulfates ou dérives de sulfate (type Sodium laureth sulfate ou Sodium lauryl sulfoacetate).

Mais le suffixe "sulfate" désigne un composé inorganique irritant. Certes, sa détergence est efficace et sa capacité moussante importante mais c’est un ingrédient particulièrement irritant. En particulier chez les chevaux qui ont la peau très sensible ou les chevaux qui souffrent d’une dermite estivale où la démangeaison déjà en place est accentuée par l’utilisation de ce type de shampoing. La dérive est grande ! J’ai même retrouvé des détergents ménagers dans certains shampoing pour chevaux : soyez vigilants.

Malheureusement, une grande quantité d’ingrédients font ainsi polémique. Il faut dénoncer tous les dérivés pétrochimiques polluants, et les conservateurs et parfums suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Car les cosmétiques pour animaux ont suivis les mêmes dérives que la cosmétique humaine : produire plus pour moins cher.


Comment connaître les composants?

La Liste Inci, qui est obligatoire en cosmétique humaine contient la liste exhaustive de l’ensemble des ingrédients. Ils sont classés dans l’ordre d’importance. L’ingrédient principale arrive en première position et ainsi de suite. Cela permet de comprendre la formule et de vérifier les ingrédients qui sont nommés selon cette nomenclature (INCI : International…)

De plus en plus de marques de produits pour animaux mentionnent l’Inci. Si ce n’est pas la cas, méfiance !

Mais la parcours ne fait que commencer, car bien souvent on ne s’y retrouve pas dans les noms compliqués utilisés. Il faut donc faire quelques investigations.

Saviez-vous par exemple que le Butyrospermum Parkii Butter est le beurre de karité ? Pas de souci, un site très efficace vous permettra de vous y retrouver: celui de Incibeauty.

Vous pourrez également apprendre sur ce site d’où vient l’ingrédient, ses vertus en cosmétique et la manière dont il est utilisé.

Si vous cherchez quelle base lavante (tensioactif) votre shampoing pour cheval devrait utiliser, cherchez par exemple le Sodium cocoyl glutamates (utilisé dans le Nettoyant apaisant) et vous serez rapidement rassurés sur l’excellence des ingrédients.

Les produits de la gamme de soins bio pour chevaux 067 a fait le choix d’afficher en toute transparence sa liste INCI.